Chevaliers d'Ozem

De Wiki Pathfinder Lacrypte
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chevaliers d'Ozem
(Organisation)
Type Militaire & Religieux
Alignment Loyal Bon
Headquarters Vigil, Dernier Rempart
Goals Monitor Gallowspire for any sign of a return of Tar-Baphon
Destroy undead
Cast back the demons of Worldwound
Scope Regional (Geb, Dernier Rempart, Plaie du Monde)
Structure Militaire

Source: Faiths of Purity, pg(s). 23

Les Chevaliers d'Ozem sont un ordre militaire dédié à la déesse Iomédae, basé dans la capitale du Dernier Rempart à Vigil. Ils ont commencé à monté en importance quand ils ont aidé à vaincre le Tyran qui Murmure pendant la Croisade brillant au 39e siècle, AR.[1]


Histoire

La Croisade Étincelante

Au cours de la Croisade Étincelante à la fin du 39e siècle AR , les Chevaliers d'Ozem ont été rejoints par les armées de l'Empire du Taldor , et les nains du royaume de Kraggodan pour faire tomber le Tyran qui Murmure et libérer l'Ustalav . [2] Les Chevaliers ont été menés par Iomédae mortel , soutenue par la déesse Arazni ( alors le héraut de Aroden ) comme son saint patron . [1] les chevaliers convoquairent Arazni pour les aider dans le siège de Gallowspire en 3818 AR , [3] et elle a continué ainsi durant cinq ans. Elle a finalement été humilié et tué par le Tyran qui Murmure lui-même en 3823 AR , secouant la foi des Chevaliers . [4][5] L'ensemble de la croisade a été renversée par cette terrible défaite , jusqu'à ce qu'Iomédae rallia les chevaliers et lanca une contre-attaque qui stoppa l'avance de la légion de morts-vivants , et détruisant complètement leur avant-garde à la bataille de Vaishali Pass. [6] Ne voulant pas laisser leur patron à l'ennemi , les Chevaliers ont tenté de récupérer le cadavre de Arazni , éventuellement lors de la bataille de Trois Chagrins, où Iomédae lutta contre Erum-Hel , le Seigneur des Mohrgs . [1] Arazni a été inhumé dans le donjon de la croisade , qui servit de fondation à Vigil. [6][7] Lorsque la Croisade Étincelante finalement emprisonna Tar-Baphon dans sa propre forteresse en 3827 AR , les Chevaliers aidairent à créer les nombreux protections qui permettraient de maintenir le prisonnier ( en particulier le Grand Sceau ) , et se consacrèrent à s'assurer son mal ne puissent jamais sévir à nouveau sur Golarion , et aidèrent à fonder la nation de Dernier Rempart .[2][8]

L'Assaut du Geb

En temps de paix relative , les soldats souvent sont à la recherche des gloires de bataille , ce qui est malheureusement vrai aussi pour les Chevaliers d'Ozem . Même s'ils continuent à patrouiller le comté Ustalavic de Virlych , extirpant le mal et se prémunissant contre le retour de Tar-Baphon , des générations successives de chevaliers idolâtrant les guerriers qui ont combattu dans la croisade Etincelante, souhaitent avoir leur propre menace de morts-vivants à vaincre . Ne trouvant rien de stature suffisante dans le centre de l'Avistan , ils ont tourné leur regard vers le sud et décidèrent de tenter de faire tomber le gouvernement du Geb , le souverain du pays Garundi portant son nom. Commandant Claidius Barronmor lanca une infiltration mal planifié de la nation de morts-vivants en 3889 AR , envoyant six chevaliers , y compris son propre petit-fils , Barronmor , les cinq autres chevaliers étaient Bhedlis , Fallenstag , Ghuzmaar , Ilverazto , Yhalas . La mission a pris fin par un échec total , et Geb fut si contrarié de l'arrogance des chevaliers , qu'il ranima la Ozemites tombé comme des Chevaliers d'Outre tombe et les renvoya à Dernier Rempart avec ​​une mission spéciale . Ils ont fait irruption dans la voûte en tenant le corps mort depuis longtemps et volé d'Arazni , et de le ramener à Geb . Ne voulant pas abandonner les restes de leur patron , les Chevaliers lancérent une contre-offensive qui échoué échoua de nouveau sur Geb , pour découvrir avec horreur que Geb avait ranimé le cadavre d'Arazni entant que liche , la nommant sa reine prostituée, un affront que les chevaliers n'ont jamais pardonné .[9][4][10]

Les Pierres de Sang d'Arazni

Les Chevaliers affirment que certains des organes d'Arazni ont été retirés avant la réanimation et mis dans des vases canopes spéciaux connues sous le nom de Pierres de Sang d'Arazni. Ils affirment que ces saintes reliques sont encore en mesure d'exercer un certain contrôle sur la Reine prostituée , mais ont été incapables ou refusent de le faire. Arazni semble croire que cela est vrai, et continue de soutenir les efforts pour trouver et les détruire. Ce qui est certain, c'est que les pots sont des objets magiques puissants liés non seulement à la puissance divine de Arazni d'autrefois, mais aussi à celle de son patron, Aroden.[4][10]

Organisation

chevalier d'Ozem

Depuis la mort d'Arazni et l'ascension de Iomédae en 3823 AR, [5] les chevaliers ont promulgué leur ancien commandant comme leur dieu patron, l'un des nombreux ordres de chevalerie à le faire. Ils appellent Iomédae la lumière de l'épée, se référant à son symbole sacré , une épée longue couronné dans un éclat de lumière. [1] Leurs commandants portent des "langues de flamme" et "marques de gel", et la plupart des rangs moindres ont une flamme continue ou un sorts de lumière sur leurs lames.[11]

Mission

La mission des Chevaliers d'Ozem est de surveiller Gallowspire et de se prémunir contre tout retour possible de Tar-Baphon, de détruire les morts-vivants, et de renvoyer les démons de la Plaie du Monde. De petits escadrons ont comme priorité de récupérer ou détruire la prostituée de la Reine, et ont mis en place des camps autour du Geb pour espionner le pays de la morte vivante.[11]

Habits

Les Chevaliers d'Ozem sont rarement vus sans leur armure, toujours décorée avec le symbole de l'épée flamboyante de leur patronne, Iomédae.[12][13]

References