Arabasti

De Wiki Pathfinder Lacrypte
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Maison Arabasti. Arbust Arabasti gagna la dangereuse compétition pour la direction de Kor11osa devant son rival détesté, Chadris Porphyria. J\rbust vint au Chéliax pendant la Rébellion des apostats, espèrnnt renflouer les coffres de la Maison Th rune (et donc augmenter ses chances de victoire). Apparenté à Abrogail l par mariage, Arbust comptait sur sa loyauté et sa mse pour anoblir sa famille. Malheureusement pour Arbus t, le chaos au Chéliax causa maints dilemmes à Korvosa, et il ne put réaliser tous les bénéfices qu'il avait escomptés. n chercha désespérément à récupérer une partie de ses pertes et resta donc 11 Korvosa ot1 il s'insinua rapidement dans la politique locale.

Êodrcd I, le fils bien-aimé d'Arbust, impressionna tant le peuple et la noblesse que, lorsqu'un anonyme lui donna le titre de roi au cours d'un rassemblement, la foule suivit son exemple. Après de multiples discussions, les maisons nobles finirent par reconnaître que donner un titre royal au dirigeant de Korvosa augmenterait le prestige de la ~il le am( yeux du Chéliax et de la Maison Thrune. La charte de Korvosa précise bien que son monarque est au service de celui du Chéliax et que Korvosa gère la Varisie au nom du Chéliax. À ce jour, la Maison Thrune, Trois fois maudite, n'a jamais considéré le monarque de Korvosa comme autre chose que le maire d'une petite colonie perdue dans une étendue sauvage.

Le jeune neveu gâté et haï du roi Éodred, Cardraith, monta sur le trône de son oncle (le premier monarque et donc la première victime de la malédiction du trône écarlate) en 4657. Son règne fut de courte duré et marqué de proclamations étranges, punissant tout le monde, des soldats accomplis aux belles femmes. Le jeune Cardraith mourut en 4661 suite à une étrange crise nerveuse. Sa mort sembla mettre un terme au règne des Arabastis à Korvosa.

Le règne du premier et unique monarque Porphyria de Korvosa connut cependant une fin abrupte quand une héritière inattendue des Arabastis se présenta : Domina Arabasti. Parente éloignée de la branche chélaxienne de la famille, elle venait d'entendre parler de son «sang royal ». Adoratrice du diable Malacoda, clic entra dans la baie du Conquérant à la tête d'une petite flotte de frégates chélaxiennes aux voiles noires.

Sous le règne de la reine Domù1a, les relations avec le Chéliax s'améliorèrent grâce à l'efficacité brutale de cette reine qui avait vécu la majorité de sa vie dans l'empire des adorateurs de démons. Le commerce se défamiliales lui permettaient de pousser de nombreuses compagnies égoriennes à installer des annexes à Korvosa. Elle utilisa cet afflux de richesses pour lancer une vaste campagne de construction dans toute la ville et donna naissance à la Grande tour, au nouveau temple d'Asmodéus, à la citadelle de Vraid, au mur de Domina et au Panthéon de la multitude. Korvosa considère qu'elle fut le meilleur monarque de la ville, qui connut alors son âge d'or.

Comme sa mère, Éodred II aime beaucoup dépenser l'argent de la ville, mais il a tendance à l'utiliser au profit de son style de \'"Îe décadent plutôt que pour construire quelque chose de durable. Éodred II adopta une ville aux coffres vides mais illustration : chev111ier infernal de l'ordre de la Pointe dotée de nombreux projets de construction en cours. Pendant les trois premières années de son règne, Éodrcd ralentit le rythme de plusieurs projets et en suspendit d'autres afin de renflouer quelque peu les coffres et financer ses vices étranges et malsains.

Le roi Éodred s'entoura de filles et de femmes de toutes les races, mais n'exprima jamais le désir d'en épouser une. Et, malgré ses nombreux séjours dans son immense ha.rem, il n'eut jamais d'enfant. En vieillissant, il eut soudain désespérément besoin d'un héritier et rendit de plus en plus souvent visite à ses belles esclaves. Et pourtant, son harem ne lui donnait toujours pas d'enfant. La cruelle mais séduisante lléosa arriva alors que la peur et le désespoir du roi culminaient. Elle convainquit le roi d'abandon_ner (temporairement) son harem et de la prendre pour épouse.

L'année dernière, alors qu'il regardait sa jeune et belle épouse drainer les richesses de la ville à une vitesse alarmante, Éodred II chargea sire Gyrad Tolgrith d'ouvrir une route commerciale pour rejoindre le Nirmathas par voie de terre. U espère prolonger cette route jusqu'au Chéliax et offrir ainsi une alternative aux marchands qui ne seraient plus obligés de payer des taxes excessives pour s'amarrer aux docks et pourraient donc reverser leur or directement dans les coffres, vides, de la ville.[1]

Références

  1. Pathfinder Univers - Guide de Korvosa