Doux-Carillon

De Wiki Pathfinder Lacrypte
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Présentation

La barge que vous avez pris tours en amont de son dernier virage de son parcours. Devant, se trouve une ville pittoresques, de maisons blanches, parées de feuilles de broussailles et doré sur les arbres avec marbre blanc et l'écorce noire. Dans un premier temps, une poignée d'entre eux vous semble être étrangement sur-dimensionné, mais alors que vous vous rapprochez, il devient évident que c'est la majeure partie des bâtiments qui sont, en fait, assez petit. Dans l'air, de faibles sons de clochettes retentissent dans un ramage, parfois sifflant, mais mélodique et apparemment aléatoire. Le 75 cm aux cheveux pourpre et vert s'approche de votre groupe alors que son bras droit accoste au dock et vous interpelle, "si c'est votre première fois, je ne vous recommande pas d'essayer de rester dans une des petites auberges. La Coupe Azure est destiné aux gens de votre stature, et c'est un endroit agréable pour faire une pause ".[1]

Description

Bien qu'il y ait autant d'humains que de gnomes dans cette ville, Doux-Carillon est considéré comme la principale communauté gnomes de la Varisie. La raison vient peut-être du nombre important de maisons blanches que l'on trouve et qui sont d'une taille adaptée aux gnome ou peut-être des carillons de bois que l'on trouve devant les maisons. En effet, le soir, ces carillons transforment le vent en une musique qui trouble toutes les races sauf les gnomes. Cependant, personne n'arrive vraiment à expliquer son trouble face à cette étrange musique. Doux-Carillon est considéré comme une ville prospère grâce à un commerce basé sur des relations saines d'échanges. [2]

Si les PJ restent à la Coupe Azure, ils trouveront les prix normaux, une nourriture savoureuse et de bons divertissements. Ils accueillent actuellement un voyageur barde elfique qui chante doucement les histoires de ses voyages pour la plupart de nuit, et se lance dans un poème épique sur un air de luth optimiste à la fin de la soirée. Sa prestation autant qu'une oreille moyennement avertie puisse le dire, est parfait. Les histoires de ses voyages illuminent une grande partie de la nature des pays de l'Est, y compris la constante guerre à Nirmathas, le roi vigilant du Dernier-Rempart, les atrocités des morts-vivants Ustalav et des nombreux barbares de Numeria. Le poème qu'il chante est celui de la création de la trou du monde et des vaillants rangs de paladins Mendevian qui bataillent perpétuellement contre les misérables impies qu'il crache.[3]


Situé à mi-chemin entre Korvosa et Magnimar en Varisie, Douxcarillon repose sur les berges occidentales du lac Syrantula, là où le Yondabakari reprend son cours. Le village tire son nom des carillons de bois suspendus au-dessus de chaque porche et auvent qui résonnent étrangement une fois la nuit tombée. C’est le centre de l’activité gnome en Varisie ; la moitié de la population est humaine, mais ce sont les gnomes qui rendent cet endroit unique.

Pendant toute l’année ou presque, Douxcarillon est une halte sûre le long de la route Sèche pour les marchands et les voyageurs qui se rendent vers l’une ou l’autre des deux cités. Sa situation le long d’une route et d’un fleuve majeurs fait de cet endroit un lieu de rencontres et un marché tout trouvé où se vendent les produits de la pêche et les canneberges cueillies dans les marais à l’extérieur du village.

Chaque printemps, le village organise la Convocation annuelle, pendant laquelle les gnomes venus de toute la Varisie se rassemblent pendant une semaine pour célébrer leur race et leurs coutumes. Certains pensent que ce grand rassemblement du genre gnome sert d’écran pour dissimuler les activités d’une cellule secrète dans la forêt de Sanos. En effet, beaucoup de gnomes font une courte halte dans le village avant de disparaître dans la forêt pendant le reste de la semaine de festivités. La plupart viennent pourtant ici pour rencontrer leurs amis et leur famille, pour jouer de la musique, raconter des blagues, boire plus qu’à l’accoutumée et participer au tournoi de sifflements qui peut temporairement rendre sourdes les personnes prises au dépourvu. La population humaine fait son possible pour quitter le village et louer leurs maisons aux voyageurs de passage pendant cette semaine agitée.

Les bardes parlent avec respect de Douxcarillon, car elle abrite plusieurs des fabricants d’instruments de musique les plus talentueux de l’Avistan. Ces maîtres-artisans y travaillent au calme et créent des instruments à vent destinés aux artistes de renom. [4]

Site d’intérêts

La Coupe d'Azure : Une Auberge réputée à taille humaine.[5]

Références

  1. paizo.com
  2. pathfinder-fr.org
  3. paizo.com
  4. Pathfinder - Le Manuel des Races
  5. Cite article/Pathfinder 2, The Skinsaw Murders|81